Accueil - Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)
Accueil CEIM / Accueil GRIC / En ligne sur l’actualité / Politique commerciale américaine

Politique commerciale américaine

Textes essentiels du CEIM | Textes utiles | Sites gouvernementaux | Sites de nouvelles | Sites de centres de recherche et de données statistiques | Sites de think tanks | Page de syndicats américains et d’association patronales | Institutions internationales

Le président Bush ne dispose plus, depuis le 1er juillet 2007, de l’autorité de négocier. Alors que les négociations de Doha sont toujours enlisées, sans espoir de compromis à court terme, les accords commerciaux continuent, quant à eux, de proliférer dans le monde, y compris et surtout peut-être en Asie. L’absence d’autorité de négocier n’empêche pas l’Administration de négocier et de signer des ententes commerciales, mais elle lui fait perdre beaucoup de crédibilité et fait peser une épée de Damoclès sur toute négociation. L’Administration a d’ailleurs mis en sourdine son programme de négociation, ou du moins elle préfère continuer de travailler en sous-mains.

Actuellement, quatre accords de libre-échange sont en suspends. Le premier, avec le Pérou, a été entériné à une très forte majorité par la Chambre des Représentants, et le Sénat devrait faire de même. Il faut d’ailleurs noter que cet accord, du moins dans sa nouvelle version, a été adopté à l’unanimité par la Commission des voies et moyens de la Chambre des Représentants, ce qui constitue une première, et qu’il est le premier accord commercial qui intègre les dispositions du compromis intervenu entre la Présidence et le Congrès le 10 mai 2007. L’Accord de libre-échange avec le Pérou comporte désormais des dispositions beaucoup plus fortes en matière de travail, d’environnement et de droits de propriété intellectuelle, ce qui en fera incontestablement le modèle d’une nouvelle génération d’accords. Le second accord, celui avec le Panama, ne devrait pas poser de difficultés non plus, par contre pour ce qui concerne l’accord avec la Corée et surtout celui avec la Colombie, on est sans doute encore loin de la coupe aux lèvres.

Toutefois, malgré certaines déclarations, comme celle de la candidate Hillary Clinton relativement au réexamen des accords aux cinq ans (comme pour l’OMC), ou certaines positons extrêmement protectionnistes de plusieurs de ses membres, le Parti démocrate ne veut pas paraître comme le parti anti-commerce ni laisser l’initiative au président Bush. Dès le retour du Congrès, les Démocrates ont posé leurs conditions, jeté les bases de ce que devraient être la nouvelle politique commerciale des Etats-Unis et mis la Présidence sur la défensive. Le compromis de mai 2007 éclaircit le paysage pour les accords en suspens et les négociations à venir, mais il ne lève pas totalement l’hypothèque qui pèse sur le renouvellement de l’autorité de négocier.

Les questions traditionnelles, notamment l’aide à l’ajustement commercial ou la sécurité des Etats-Unis, sont toujours au centre des discussions, mais, désormais, ce n’est pas tant là-dessus, ni sur les objectifs de négociation d’ailleurs, que le débat va porter, mais sur le fond, sur les fondements mêmes de la politique commerciale américaine et son orientation libre-échangiste. Et sur ce point, autant l’Administration Bush peine à convaincre l’opinion publique que le libre-échange et la globalisation sont une bonne chose en soi, autant les Démocrates peinent à définir une politique commerciale qui ouvre les marchés et profite aux États-Unis et aux Américains sans tomber dans le protectionnisme et la démagogie.

Textes essentiels du CEIM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Haut

Textes utiles

- Haut

Sites gouvernementaux

  • International Trade Administration : Organe servant aux exportateurs américains pour les informer de leurs droits, obligations et leur offrant le soutient nécessaire relatif à l’accès aux marchés et la protection contre les pratiques commerciales déloyales.

  • Congressional Research Service : Produisent des analyses sur les enjeux environnementaux et leurs liens à d’autres problématiques dont le commerce et l’économie.

- Haut

Sites de centres de recherche et de données statistiques

- Haut

Sites de think tanks

  • Economic Strategic Institute : Think tank spécialisé sur les questions technologiques et économiques. Aucune publication n’est accessible gratuitement (1.50 U$ et +).

  • Center for Responsive Politics : Centre indépendant collectant et publiant les données sur les donations électorales des différentes industries (y compris par les CEO et les Political Action Committee -PAC-) et l’action des lobbyistes au sujet des principaux projets de lois.

- Haut

Sites de nouvelles

  • Hill News : Un hebdomadaire électronique qui suit les débats au Congrès américain.

  • Weekly Standard : Version électronique de l’hebdomadaire néo-conservateur américain.

  • Yahoo News : Page de nouvelles commerciales du célèbre répertoire.

- Haut

Page de syndicats américains et d’association patronales

  • Federation of International Trade Organizations : Site web disposant de données statistiques par régions, par pays de même que de nombreuses analyses portant sur tous les aspects du commerce international de la finance au commerce des matières premières.

- Haut

Institutions internationales

- Haut


Partager

Partager sur Facebook  
Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) gric @uqam.ca Retour en haut de la page
Université du Québec à Montréal (UQAM)            Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)            Fond de recherche sur la société et la culture | Québec            Ressources humaines et Développement des compétences Canada